Apéritif & antipasti Entrées Italie Light Ligurie Plats Poisson Recettes de cuisine Régimes & occasions Sicile

Boulettes de poisson à l’italienne

boulettes poisson legeres italiennes recette facile
Boulettes de poisson à l’italienne, une recette légère et gourmande

Toutes rondes, crousti-moelleuses, iodées et super parfumées, ces boulettes de poisson à l’italienne vous séduiront à coup sûr ! Servez-les comme plat ludique et léger (elles sont en plus cuites au four !) ou même à l’apéro, elles vont vous faire voyager dans l’air marin avec grande gourmandise (oui parce qu’on peut manger sain et savoureux n’est-ce pas ?). Nous les avons dévorées en deux temps trois mouvements en souriant à chaque bouchée. La passion italienne pour les boulettes de toutes sortes perdure toujours hi hi et personnellement j’ai un faible pour les versions au poisson : cela permet de déguster le poisson différemment et de le rendre absolument charmant.

Pourquoi à l’italienne ? Tout d’abord car il y a du poisson, ensuite pour ses parfums (persil et citron le binôme fou) et enfin car il y a la petit touche de ricotta (et oui !) qui va les rendre encore plus moelleuses. En plus elles sont très faciles à réussir et encore plus rigolotes si on les réalise avec les enfants.

Pour rester dans le thème marin et léger j’ai aussi utilisé un sel spécial qui est rentré dans ma cuisine depuis un bout de temps… 😉

Le Sel Essentiel La Baleine*

Vous connaissez probablement la marque La Baleine (j’adore le nom très évocateur ;-), grande icône du sel qui existe depuis 1934. Elle trône toujours dans ma cuisine depuis que je vis en France et j’utilise aussi beaucoup son bicarbonate. Et d’ailleurs en passant, cet été j’ai eu la chance d’aller visiter les Salins d’Aigues-Mortes (magique), vous avez mon mini reportage sur mon Instagram. Ils ont lancé une nouvelle gamme de sel dont je vous parle aujourd’hui et qui est un bel ami : le Sel Essentiel.

Quelle est sa particularité ?

Il contient 50% de moins de sodium remplacé par des sels minéraux de mer précieux comme le potassium, le magnésium et le calcium. Grâce à cette formule unique le goût salé est préservé. Oui oui j’ai testé à plusieurs reprises sur plusieurs mets et même simplement sur une salade c’est agréable.

Qu’apporte-t-il à cette recette de boulettes de poisson ?

Je trouve qu’à part saler bien sûr, il apporte une note en plus, subtile, iodée, minérale très harmonieuse avec le reste, surtout en touche finale après cuisson.

boulettes poisson legere cuites four
Boulettes de poisson à l’italienne, gourmandes et légères

Quels sont les ingrédients des boulettes de poisson à l’italienne ? Des variantes ?

Il y a bien sûr du poisson. J’ai utilisé du blanc, du filet ou dos de cabillaud car très simple d’utilisation et de repérage mais de la dorade, du bar, de la sole iront très bien aussi. Vous pouvez aussi tester avec du saumon, c’est très bon. 

Vous trouvez ensuite :

  • de l’oeuf
  • du pain sous forme de chapelure ou de panko (que je vous recommande)
  • de la ricotta (toujours pour la consistance)
  • du persil
  • du zeste de citron (la petite touche italienne !)
  • du Sel Essentiel La Baleine (à l’intérieur et en touche finale)

Vous pouvez remplacer le citron jaune par du citron vert et le persil par de la coriandre pour une touche plus exotique. Vous pouvez enrober les boulettes de farine mais également de fruits secs comme de la poudre grossière de pistaches par exemple.

*Article sponsorisé

(Comme toujours le contenu et les propos m’appartiennent)

boulettes poisson legeres italiennes recette facile

Boulettes de poisson à l’italienne (cuites au four)

Type de plat: Poisson
Cuisine: Italienne
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes
Portions: 6 personnes
Auteur: Edda Onorato
Une recette de boulettes super parfumée, gourmande et légère. Parfaite comme plat mais aussi à l'apéro ou pour les enfants.
Imprimer la recette

Ingrédients

  • 400 g cabillaud filet ou dos, frais ou décongelé
  • 100 g ricotta brousse ou brocciu
  • 1 oeuf
  • 1 zeste citron jaune non traité
  • 10 feuilles persil plat
  • 2 càs parmesan
  • chapelure ou panko : chapelure de pain de mie
  • Sel Essentiel La Baleine
  • Poivre
  • Huile d’olive vierge extra

Instructions

  • Préchauffer le four à 200°C. Tapisser une plaque de papier cuisson. Mettre la chapelure sur une assiette plate.
  • Couper le poisson en morceaux et mettre dans un saladier ou le bol du mixeur. Ajouter le persil ciselé, le zeste finement resté du citron, le parmesan, la ricotta, l’oeuf et 1 cuillère à café de Sel Essentiel. Poivrer.
  • Mixer le tout, ajouter deux cuillères à soupe de chapelure ou de panko afin d’obtenir une de pâte un peu molle mais qui se tient (si besoin ajouter encore un peu de pain).
  • À l’aide des mains humides, former de boulettes de cabillaud de la taille d’une noix en faisant bien rouler dans la paume. Les passer dans la chapelure de manière à bien les enrober.
  • Poser les boulettes sur la plaque du four.
  • Saler, verser un filet d’huile d’olive et enfourner pendant une quinzaine de minutes, voire un peu plus (les boulettes doivent légèrement dorer et devenir croustillantes sur le dessus). On peut aussi les retourner à mi-cuisson (elles seront un peu plus dorées mais moins rondes).
  • Servir les boulettes chaudes ou tièdes saupoudrées de Sel Essentiel avec, par exemple, une petite salade de mâche, raisin et grenade.

Notes

Conseils :
Conservation : ces boulettes sont délicieuses chaudes pour le contraste crousti-moelleux mais elles se conservent plusieurs heures (voire jusqu’au lendemain si on utilise du panko qui reste croustillant). On peut les déguster à température ambiante.
Qu’est-ce que le panko ? : Le panko est une chapelure japonaise à base de pain de mie. Elle a la caractéristique de se présente en flocons mais surtout de rester croustillante longtemps (elle absorbe moins l’humidité). Du coup vous aurez encore la croûte pailletée croustillante plusieurs heures après cuisson.
Qu’est-ce que apporte la ricotta ? : la ricotta va contribuer à la légèreté et du moelleux (encore plus important vu que la cuisson se fait au four). Elle est imperceptible mais c’est la touche en plus.

45 Commentaires

  • 5 stars
    Super recette! j’adore les boulettes de poisson! Je prends note pour le sel Essentiel de La Baleine aussi!
    Très belle journée Edda!

  • Hello Edda!
    Très bonne idée ces boulettes. Facile à faire et délicieux très certainement.
    Belle journée. Bises. Sab

  • Bonjour
    A la place de la chapelure japonaise pourrait on utiliser des flocons d’avoine un peu mixé ?
    (Pour utiliser un fond de paquet qui pleure dans mon placard) !

  • Super cette recette, merci, ça va changer de préparer que les filets dorés à la poêle. J’ai pris une leçon de panko…lol…je connaissais pas mais vais en chercher pour tester.

  • 4 stars
    Très bonne recette, facile à réaliser.
    Comme je n’avais pas de riccota, je l’ai remplacé par du Boursin Cuisine.

  • 5 stars
    Edda
    bonjour
    super cette recette, j’aimerais beaucoup tester mais le gros souci je ne peux pas mettre de ricotta intolérante au lactose par quoi je pourrais remplacer ? un conseil ?
    belle journée Véronique

  • 5 stars
    Je n’avais pas de ricotta, j’ai remplacé par de la mozzarella (oui je sais ce n’est pas pareil du tout, mais on fait avec ce qu’on a sous la main… ;-)). J’ai utilisé du saumon. Toute la famille a aimé !!! Même ceux qui ne veulent pas de poisson d’habitude ! A refaire sans hésiter, en plus c’est rapide, et ça change, que des avantages !

  • 5 stars
    Bonjour
    J’ai suivi la recette à la lettre avec de la chapelure maison.
    Franc succès pour cette recette servi au cours d’un brunch dont le thème était autour de la méditerranée.
    Grand merci pour ce partage
    Sandrine.

  • 5 stars
    C’était tellement bon! J’ai également testé ta recette de boulettes à la viande et courge en même temps pour avoir plusieurs saveurs de boulettes dans un même plat, servies avec des légumes rotis. Mon mari m’a demandé s’il y en avait pas plus 🙂 Merci encore Edda! Ce soir, c’est velouté butternut pois chiche. Tes recettes font vivre ma cuisine 😀

    • Bonjour Bernard,
      Non (je l’aurais indiqué autrement ;-), il sera trop cuit sinon, comme pour les boulettes de viande.
      Bonne journée

  • Merci Edda pour vos publications saines, simples et gourmandes parmi lesquelles on trouve toujours réponse à nos envies et guidage efficace pour leur donner forme. Meilleurs voeux à vous et à vos proches.
    Par contre, sceptique sur le « sel essentiel ». La Baleine a lancé cette gamme de sel car cette marque ne propose que du sel raffiné, c’est à dire du sel privé de ses minéraux et oligoéléments, à apparence bien blanche. A l’inverse, n’importe quel sel naturel, fin ou gros, plus gris contient ce qu’il nous faut en calcium, mg, P et iode. Et si on le choisit bio, il est aussi exempt d’additifs (tel que le E535, assez suspect qui sert d’antiagglomérant), dont La Baleine est friande 😉 Alors, maintenant que, par exemple, les edulcorants de synthèse ont bien fait la preuve de leur toxicité, pourquoi adopter ce type de produit? Il est qd même à la portée de tous de ne pas trop saler ses aliments…

    • Bonjour Auxine,
      Merci beaucoup pour votre fidélité et vos mots, meilleurs voeux à vous !
      Pour revenir à votre position, je comprends mais personnellement je ne la partage pas complètement (sauf la dernière phrase qui m’a fait sourire et je suis d’accord 😉
      Le sel dit naturel (mais tout le sel est naturel !) gris contient une quantité absolument infime (dérisoire) d’autre minéraux et pas du tout ce qu’il faut pour notre besoin. Ce qui est absolument normal, c’est essentiellement du chlorure de sodium avec des petits résidus et il n’a pas la prétention d’être autre chose… il faut compléter avec d’autres aliments. C’est comme si on prétendait que le sucre nous apporte de la vitamine C ou du calcium, ce n’est pas sa vocation. Du coup dans ce sel en particulier (qui en fait est un mélange, un blend), les quantités d’autres éléments sont intéressantes, un vrai apport. Après chacun choisi, heureusement.
      Je me souviens encore sur un paquet de sucre de coco (pur marketing dans le sens négatif du terme car le marketing peut être quelque chose d’approprié) on avait écrit en grand qu’il y avait tout le potassium dont nous avions besoin et que c’était génial. J’avoue je suis toujours sceptique ça reste du sucre. Et bien en regardant bien les quantités (qui bien sûr étaient minuscules), je fais un calcul et j’ai réalisé qu’il aurait fallu manger je crois 200 g de sucre pour avoir environ la quantité du besoin quotidien. De quoi se sentir mal.
      Pour ce qui est du E535, c’est un anti-agglomérant (qui sert surtout pour le stockage, transport et salière), en principe par petites quantités (comme le sel naturel ou la salade d’ailleurs 😉 cela ne pose pas problème (après on n’est jamais à l’abri de rien dans la vie). Ce n’est pas vraiment comparable un édulcorant qui lui est utilisé en grosses quantités et en remplacement d’un aliment que notre corps connait mieux : le sucre ou plus exactement, le glucose.
      Après comme toujours chacun son ressenti…
      Bon dimanche et à bientôt !

  • Je viens de mettre ces boulettes au four, la pâte crue est absolument délicieuse, j’attends avec impatience le résultat après cuisson. Merci de m’avoir fait fait découvrir le PANKO.

  • Bonjour
    Est il possible de préparer les boulettes la veille en les faisant cuire et les réchauffer le lendemain?
    Merci d’avance

  • 5 stars
    Edda, merci beaucoup pour votre partage. C’est une belle découverte pour moi votre site. J’ai testé beaucoup de recettes et elles sont toutes délicieuses. De plus, j’adore la cuisine italienne ! Un grand merci !

  • 5 stars
    Délicieux, facile et tout le monde a aimé, y compris ma petite-fille de 3 ans. Sans ricotta, j’ai opté pour du chêvre frais qui me restait. C’était parfait. J’avais sans doute façonné des boules un peu grosses. Du coup, elles étaient bien après 20″ de cuisson. Je referai cette chouette recette. Merci, Edda.

    • Merci beaucoup pour le retour et l’enthousiasme (surtout de la petite j’adore !)
      Moi aussi je les aime beaucoup et les prépare souvent
      Belle journée

Commenter

Evaluation de la recette




Partagez
Tweetez
Enregistrer