dimanche 6 mars 2016

Panna cotta au coco

Panna cotta au coco
Panna cotta au coco
Quand je souhaite préparer un dessert ou un pré-dessert tout simple, frais et toujours très apprécié, j'opte pour la panna cotta. Facile et rapide c'est vraiment un dessert que j'aime et déclinable à l'infini... Aujourd'hui je vous présente une panna cotta au coco au parfum donc plus exotique mais toujours délicat. Je l'ai accompagnée de dés d'orange sanguine qui apportent un très joli peps face à la rondeur de la crème.

Comme vous savez la panna cotta est un dessert italien, typique du Piémont plus exactement et qui encore aujourd'hui se sert souvent nature dans les trattoria de la région. Il faut dire que quand la crème est vraiment bonne, il se suffit à lui seul. Après, un peu partout en Italie et dans le monde on  a tendance à le servir avec des fruits et c'est mon option préférée (en même temps je suis une dingue de fruits donc...)

Si vous souhaitez d'autres recettes de panna cotta, les voici :

Voilà de quoi faire plaisir sans se casser la tête. Un dessert essentiel et élégant...

Panna cotta au coco et dés d'orange sanguine (pour 6 personnes ou une dizaine de petite verrines
  • 32 cl de crème de coco
  • 20 cl de lait de coco  (voir mon article sur le lait de coco)
  • 70 g de sucre semoule (ou 50 g de sucre de fleur de coco si l'on souhaite accompagner la saveur)
  • 5 à 6 g de gélatine en feuilles et 7-8 g si l'on souhaite démouler (3 feuilles de 2 g, sachant que selon les marques le pouvoir est différent, ici j'ai utilisé une gélatine de grande surface et la texture était parfaite)
  • 2 oranges sanguines coupées en suprêmes puis en dés
  • quelques copeaux (chips) de coco pour la finition

1. Tremper la gélatine dans un bol d'eau froide pendant 10 min. Dans une casserole, verser la crème de coco, le lait de coco et le sucre.
2. Porter à frémissement, mélanger pour faire dissoudre le sucre puis éteindre et incorporer la gélatine bien pressée. Mélanger puis verser dans des verrines. Faire tiédir puis garder au frais au moins 4 heures.
3. Peu avant de servir, garnir avec les oranges et les copeaux de coco

Conseils :
- Cette panna cotta (non garnie) se conserve bien deux jours au frais, recouverte de film alimentaire. On peut aussi la congeler. Il suffira de la faire décongeler une nuit au frais.
- Les oranges s'y marient à merveille (association inspirée d'un dessert plus complexe de Michalak) et sont de saison. Mais sachez que le coco aime les fruits donc vous pouvez servir avec de l'ananas, des autres agrumes, des fruits rouges, des fraises, des abricots, des pêches... ce que vous voulez !
- On peut aussi pour une saveur plus pure omettre les oranges mais j'aime beaucoup le contraste et ce clin d'oeil de fraîcheur
- Pour renforcer la saveur de coco, vous pouvez ajouter un peu de liqueur de coco. Personnellement, si la qualité de la crème est bonne, on la sent de manière délicate ce qui me convient. Par contre si vous souhaitez toujours la sentir ne soyez pas tenté de remplacer toute la crème par le lait de coco, ce sera beaucoup plus neutre en goût.
- Cette quantité de gélatine est pour moi parfaite, on ne la sent pas, c'est doux, soyeux, moelleux...  Adaptez quand même à al gélatine que vous avez l'habitude d'utiliser. par exemple en Italie, elle est moins puissante et j'avais donc tendance à en mettre plus. Ne diminuez pas trop non plus autrement la panna cotta restera presque liquide et c'est moins agréable en bouche
- Après des années à avoir tout testé (voir mon article sur la gélatine, fécule, agar-agar), pour moi ça reste un super ingrédient (même si pas très à la mode un peu dans la chasse aux sorcières comme la farine, les beurre et les oeufs...). Sachez par ailleurs que la crème sera un peu plus ferme au bout de un ou deux jours. Et que l'utilisation de la gélatine est tout à fait traditionnel en Italie !
- Si vous ne souhaitez ou ne pouvez l'utilisez, remplacez-la par de l'agar-agar en poudre (1 à 2 g) par plus. Dans ce cas, il faudra porter à ébullition la crème après avoir incorporé l'agar agar pendant 1 min. La texture sera différente, plus ferme et cassante.

6 commentaires:

  1. je valide tout à fait ! super dessert que j'ai l'habitude de faire quand je suis un peu pressée par le reste du repas....le seul souci c'est bien sur le dosage de la gélatine ....belle journée ; il neige aussi au Piémont !

    RépondreSupprimer
  2. Quelle jolie idée cette panna cotta !

    RépondreSupprimer
  3. Hummm que delícia.

    Beijinhos e boa semana,
    Clarinha

    RépondreSupprimer
  4. Je vais essayer rapidement cette jolie recette!

    RépondreSupprimer
  5. Je voulais faire hier soir un repas un peu exotique : j'ai donc fait les croquettes de poisson à la thaïlandaise accompagnées de nouilles sautées, suivi de ces jolies panna cotta. Un juste équilibre entre la gourmandise de la coco et le côté acidulé des oranges sanguines :)
    En ce qui concerne les croquettes, j'ai utilisé un curry "doux" car je n'ai pas trouvé de curry vert en grande surface. Peut être est ce pour ça que je les ai trouvées plus "fades" que prévues ?
    Cela ne nous a pas empêché de beaucoup apprécier ce dîner aux saveurs d'ailleurs ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Chloé,
      Merci beaucoup pour les retours et ces instants de vie, j'adore quand mes recettes régalent les lecteurs. Très bonne idée de servir cette panna cotta lors d'un dîner exotique.
      Oui le curry vvert a donner du peps aux croquettes et le curry doux ne va pas jouer ce rôle (c'est un mélange d'épices douces justement). Le curry vert (comme le rouge aussi) est vraiment une pâte composée de produits frais. Sa puissance et son parfum vont dépendre des marques. Si vous n'en trouvez pas, vous pouvez préparer vous-même un bon substitut (je le fais souvent) : ce chutney de coriandre (avec très peu d'eau) même si bien sûr ce n'est pas vraiment pareil http://www.undejeunerdesoleil.com/2015/10/sauce-chutney-coriandre-menthe.html. Il est léger et parfumé et pour une touche plus puissante, ajoutez du piment.
      Bonne soirée et à bientôt

      Supprimer