mercredi 27 août 2014

Crumble fruits rouges et speculoos

Crumble fruits rouges et pâte à speculoos - Speculos and red berries crumble
Crumble fruits rouges speculoos
Si comme moi vous aimez passionnément les fruits, les crumbles devraient aussi être vos amis. Voici donc un crumble de fin d'été avec des fruits rouges ou des bois et la touche spéciale de la pâte à speculoos. Comme beaucoup d'entre vous, j'adore ces biscuits découverts enfant (ceux de Dandoy notamment), ils sont uniques et séduisants avec le sucre cassonade (notre vergeoise) qui donne une belle texture et ce mélange d'épices dépaysant. Vous avez d'ailleurs deux recettes sur le blog : le speculoos de Dandoy et les speculoos d'Edda (je plaisante hein).

L'idée d'associer cette pâte dans un crumble de fruits notamment des bois m'est venu en repensant à cette sublime tarte aux myrtilles et speculoos que j'avais crée pour l'anniversaire d'un de mes frères et qui est restée dans les annales. Du coup j'en ai fait un dessert minute.
Toutefois, pour avoir le côté bien croustillant du crumble, je suis allée à la recherche d'une autre recette de speculoos, plus simple, essentielle, qui est celle d'un boulanger de famille d'une amie belge et que vous trouverez aussi dans ce livre (un peu modifiée par mes soins ;-). La particularité de la pâte est qu'il n'y a pas d'oeuf (juste un peu de lait sert de liant) ce qui lui donne un côté un peu craquant alors que le speculoos auquel nous sommes plus habitués est davantage fondant. D'ailleurs cette version me rappelle des versions dégustées aussi aux Pays-Bas.
Alors que dans cette recette de crumble de maïs et fruits rouges nous voyagions plutôt au Nord de l'Italie, ici on se promène au Nord de l'Europe ;-)
Crumble fruits rouges ou des bois et spéculoos - Red berries and speculoos crumble
Crumble fruits des bois et spéculos
Crumble fruits rouges (ou des bois) et pâte de spéculoos (pour 4 personnes)

Pour la pâte à crumble speculoos (il faudra 200-250 g de pâte en tout, congeler le reste ou en faire des biscuits)
  • 230 g de farine 
  • 200 g de sucre cassonade (belge ou du Nord ;-) vergeoise brune ou blonde ou, à défaut, de sucre de canne roux
  • 100 g de beurre (ou un mélange de 70 g de beurre et 30 g de beurre de cacao Mycryo)
  • 3 cs de lait frais entier
  • 1 càc bombée (5 g) de bicarbonate alimentaire (en grande surface) ou à défaut de levure chimique
  • 1 cs de cannelle en poudre et 1 càc de mélange d'épices à pain d'épices (cannelle, badiane, coriandre...)
  • 1 pincée de sel fin ou de fleur de sel

Pour les fruits :
  • 300 g de fruits rouges ou des bois (framboises, myrtille, mûre, groseille...) frais ou surgelés (dans ce cas les utiliser encore gelés)
  • 5 cs de sucre de canne ou cassonade du Nord (c'est à dire du sucre foncé de betterave)

1. Préparer la pâte à spéculoos (plusieurs heures à l'avance ou même la veille). Tamiser la farine avec le bicarbonate. Dans un saladier ou la cuve d'un robot, mélanger le sucre avec le beurre, le sel et les épices. Ajouter ensuite la farine et mélanger du bout des doigts, incorporer peu à peu le lait de manière à obtenir une pâte homogène (sans trace de beurre). Si besoin augmenter la quantité de lait toujours en l'ajoutant peu à peu pour vérifier que la pâte ne soit pas trop humide. Former une boule aplatir, couvrir de film alimentaire et garder au frais pendant 3 heures.
2. Préchauffer le four à 200°C. Mélanger les fruits avec le sucre et les distribuer dans 4 ramequins. 
3. Prélever 200 g de pâte de spéculos et la couper en dés d'un demi cm environ puis la poser sur le fruits. Enfourner 10 à 15 minutes le temps que la surface colore et devienne croustillante.
Déguster tiède ou à température ambiante

Conseils :
- Vous pouvez préparer la pâte de spéculoos bien à l'avance : plusieurs heures, la veille ou même une semaine avant en la congelant. Dans ce dernier cas il suffira de la faire décongeler une nuit au frais.
- La pâte est un peu différente de celles que nous avons l'habitude de manger (ici sans oeufs), plus simple et craquante et moins fondante. Ce qui est parfait pour jouer le rôle du crumble
- Le beurre de cacao (une bonne façon de l'utiliser à part avec le chocolat, si vous en avez sous la main bien sûr) apporte encore plus de croustillant. Très agréables aussi en version biscuits.
- à la place du mélange de fruits vous pouvez très bien utiliser que des myrtilles, des mûres ou des griottes.

9 commentaires:

  1. cela paraît délicieux... mais pour le beurre, il faut 100 ou 200g? dans la recette il est demandé 100g mais dans la parenthèse, il est question de 130g +70g, donc de 200g...
    j'ai très envie d'essayer!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Racoline, oups pardon c'est en effet toujours 100 g en tout (j'ai rectifié). Vous me direz !

      Supprimer
  2. trooop gourmand ! je pourrais en faire qu'une bouchée ! ;P

    RépondreSupprimer
  3. Ca donne envie! L'association spéculoos-fruits rouges doit être top!

    RépondreSupprimer
  4. Le crumble, est, tu seras étonnée, mon dessert préféré, loin devant un saint honoré ou un entremet perfectionné. Ca fond et ça croustille, c'est fruité et sucré. Si tu rajoutes en plus une boule de glace, alors là, tu atteins le summum. Merci Edda ! Des bisous

    RépondreSupprimer
  5. Je découvre enfin ton blog (depuis le temps que j'en entends parler) et je le trouve magnifique.
    C'est un très beau et certainement très bon crumble que tu as réalisé !!

    RépondreSupprimer
  6. Testé avec des myrtilles et des pommes. Une belle (et surprenante) idée d'associer les fruits avec une pâte de spéculos. Sans parler de l'odeur qui sort du four pendant la cuisson... !

    RépondreSupprimer