jeudi 16 juin 2016

Pain torsadé au pesto

Pain torsadé au pesto
Pain torsadé au pesto
Ce pain torsadé au pesto (ou, devrais-je dire, aux pesti), savoureux, coloré, ensoleillé et surtout très facile à réaliser est né pour recycler de ce que j'avais dans le frigo :-)
Suite à la préparation d'un mini buffet pour la soirée dédicace de mes deux livres, il me restait à la maison du pesto de courgettes et du pesto aux deux tomates que j'avais utilisés pour garnir des petites pizza. J'ai eu donc l'idée de les incorporer à un pain pour l'apéritif et ce fut délicieux ! 
Pour faire plus joli, je l'ai torsadé mais vous pouvez très bien réaliser un pain simple avec la forme que vous voulez.

Je suis partie de ma pâte à pizzette que j'aime beaucoup et je l'ai transformée en pain en incorporant le pesto dans la pâte (à la place de l'eau) et en le farcissant de pesto rouge.
L'effet torsadé est facile à réaliser, le même que le kringel ou la couronne de brioche à la confiture de griottes : en trois mouvements on obtient un pain joli et intéressant aussi, car farci avec des marbrures.

Et voilà de quoi égayer vos apéritifs ou repas avec un avant goût d'été... italien :-)
Pain torsadé au pesto (vert et rouge)
Pain au pesto (vert et rouge)
Pain torsadé aux deux pesto (pesti pour être précis ;-) (pour 6 à 8 personnes), deux pains :
  • 500 g de farine de qualité riche en gluten (voir mon article sur les farines pour pizza, pain et brioche) ou un mélange de bonne T45 (350 g), T65 (80) et de semoule fine de blé dur (80 g) + un peu
  • 250 g de pesto de courgettes (recettes maison ICI), ou, à défaut de 150 g de pesto classique au basilic (recette maison ICI) mélangé à 100 g (10 cl) d'eau
  • 150 g de pesto de tomates séchées (recette ICI) ou de pesto rouge de poivrons (ICI) ou de pesto aux deux tomates (recette ICI)
  • 50 g de beurre mou ou de saindoux (c'est encore meilleur)
  • 10 cl d'eau
  • 8 g de sel fin
  • 5 g de levure sèche de boulanger (ou 15 g de fraîche)
  • quelques tomates séchées à l'huile pour a garniture (facultatif)
  • huile d'olive vierge extra
1. Préparer la pâte de base. Mélanger la levure avec l'eau (10 cl) dans un verre, mélanger et laisser fermenté 10 minutes, le temps qu'il se forme une écume en superficie.
2. Verser la ou les farines dans un saladier ou la cuve d'un robot puis ajouter le sel et mélanger. Former un puits au centre et ajouter le mélange de levure ainsi que le pesto de courgettes. Travailler la pâte (avec le crochet ou une cuillère) jusqu'à ce qu'elle devienne homogène puis ajouter en deux fois le beurre et travailler à nouveau jusqu'à ce qu'elle se détache des parois (elle sera un peu molle, c'est normal). 
3. Couvrir le saladier de film alimentaire et laisser lever à température ambiante une heure environ : la pâte doit doubler de volume.
4. Reprendre la pâte, la poser sur un plan de travail fariné, la diviser en deux. Prendre un morceau l'écraser avec les mains puis l'étaler à 4 mm d'épaisseur en forme de rectangle. Tartiner dessus la moitié du pesto rouge, parsemer de quelques morceaux de tomate séchée puis enrouler, serré mais pas trop non plus, dans le sens de la longueur de manière à obtenir un long boudin.
5. À l'aide d'un couteau bien affuté, couper en deux dans le sens de la longueur ce boudin (faire attention que le tout ne s'ouvre pas) puis tresser, torsader les deux parties de manière à ce qu'on voit des lignes de farce (comme dans cette brioche aux griottes par exemple). Poser cette 'tresse' (à deux branches ;-) sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.
Procéder de même avec le reste de pâte et de garniture.
6. Mettre la plaque dans le four éteint et laisser lever 30 minutes environ : la pâte doit un peu gonfler (augmenter de 1/3 de volume environ). Sortir du four et préchauffer celui-ci à 210°-220° C (chaleur statique). 
7. Quand le four est à température, huiler la surface à l'aide d'un pinceau et enfourner pendant une vingtaine de minutes : les pains doivent encore gonfler, colorer et former une légère croûte.
Sortir du four et laisser tiédir avant de déguster.

Conseils :
- Ce pain se conserve bien un jour à température ambiante mais je trouve qu'il perd un peu de son charme le lendemain. Le mieux est de le déguster tiède ou de le réchauffer légèrement
- La pâtes est moelleuse et douce, ne vous attendez donc pas à un pain avec croûte d'autant qu'il est assez humide du fait des autres éléments. Il se rapproche plus d'un brioche même si la pâte est celle des pizzette
- Sur cette base vous pouvez bien sûr omettre le pesto (et le remplacer par de l'eau mais sans les 10 cl) et farcir avec du pesto ou autre tartinade un peu dense
- Pour faciliter la tâche de la découpe (et donc du visuel après) surtout s'il fait chaud, je vous suggère de passer la pâte 30 minutes au frais après la première levées et avant de l'étaler, ce sera plus simple car la pâte est plus ferme
- Si vous souhaitez vous organiser en deux temps, vous pouvez préparer la pâte la veille et la faire lever une nuit au frais. Il suffira ensuite de la sortir 10 minutes avant d'étaler etc.
- Niveau esthétique, les marbrures sont les plus jolies et régulières au centre du pain (sur la photo vous ne voyez que le début)

6 commentaires:

  1. Quelle belle idée gourmande ce pain !

    RépondreSupprimer
  2. Mmmmh (soupir)... Edda, je peux t'inviter chez moi (île de la Réunion) pour que tu me cuisines des choses gourmandes comme ça ??!! :p

    RépondreSupprimer
  3. Parfait pour l'apéro sur la terrasse lorsqu'il fait chaud ;)

    RépondreSupprimer
  4. Super bon !!!
    Merci encore
    Bisous
    Rosa

    RépondreSupprimer
  5. J'ai l'habitude de la babka au chocolat, mais alors là, salée, ça m'intrigue!! Je vais sûrement tester ça bientôt, pourquoi pas pour un pique-nique (espérons que le temps le permette)..

    RépondreSupprimer