Chocolat Desserts Entremets Recettes de cuisine Recettes de fêtes Régimes & occasions Sans gluten

Entremets chocolat coco façon Bounty

Entremets chocolat coco sans gluten
Entremets chocolat coco (sans gluten) : recette pas à pas facile

Vous vous souvenez peut-être des bouchées coco chocolat façon Bounty, lointains souvenirs d’enfance et d’adolescence… mais en version meilleure et moins sucrée. Là je vous propose un entremets coco chocolat façon Bounty lui aussi. Gourmand, consensuel, fin, aux belles sensations plongeantes, douces et en plus peu sucré et très facile ! Qu’est-ce que nous l’avons apprécié… Toutes les bases sont simples et rapides, il faut juste s’organiser un peu sur les temps (et il se conserve bien), je vous explique tout. Pour se faire plaisir, s’évader un peu…

Et la petite Lydia est arrivée pendant la prise de vue : « je peux regarder ? » « bien sûr ! » « ah il y a du chocolat, peux prendre ? » « Oui » et là est née la dernière photo… 🙂

Comment est composé cet entremets façon Bounty ?

Le principe est simple, trois couches (voire quatre avec le coque en chocolat mais voir mes indication car il modifie la structure étant rigide alors que tout le reste est mou) et une construction comme un légo. Voici les préparations (toutes faciles, rapides et que l’on peut préparer séparément)

  • biscuit dacquoise coco (je l’aime beaucoup), vous le retrouvez dans cette bûche passion coco par exemple
  • une ganache coco chocolat (où la crème est remplacée par la crème de coco, cela lui donne un petit arrière-goût très agréable et en harmonie avec le reste du gâteau). Ici j’ai utilisé du chocolat noir mais si vous souhaitez une saveur plus ronde et mieux sentir la noix de coco, je vous suggère de panacher 50% de chocolat noir et 50% de chocolat au lait, voire que du chocolat au lait mais ce sera plus sucré.
  • une mousse aérienne à la noix de coco. Pendant longtemps j’ai préparé des mousse simples avec de la crème de coco et de la crème fouettée. Mais désormais, j’opte pour une mousse à base de meringue italienne (pas de panique, je vous explique tout et le résultat est merveilleux) et de crème, qui est d’une délicatesse, légèreté en bouche… difficile de revenir en arrière après, hi hi
  • facultatif : du chocolat noir (ou au lait plus logique 😉 fondu qui enrobe l’entremets pour former une très fine coque croustillante et donc contrastée avec la mousse et le reste. Dans ce cas, comme indiqué plus bas, pour ne pas tout détruire au moment de la découpe, je vous suggère de découper l’entremets encore congelé (avec le chocolat dessus) et le faire décongeler à température ambiante (une heure) ou bien au frais (3h).

Entremets individuels

Ou bien encore mieux, s’il y a la coque de chocolat croquant : optez pour des entremets individuels en demi-sphère (6 voire 8, moules en silicone). Dans ce cas procédez ainsi (tout à l’envers 😉 :

  • À l’aide d’un pinceau, passez sur le moule en silicone ne forme de demi-sphère de manière à former une fine couche. Mettez au congélateur
  • Préparez la mousse coco et la verser au 2/3 dans la coque en chocolat devenue solide et remettre au congélateur au moins 6 heures
  • Pendant ce temps, préparez la dacquoise coco et découpez-la en disques de même diamètre que le moule demi-sphère.
  • Au bout des 6 heures, préparer la ganache chocolat coco (cela va vous prendre quelques minutes).
Entremets coco chocolat recette sans gluten
Entremets coco chocolat façon Bounty. Une recette gourmande, facile et sans gluten

Les variantes autour de cet entremets coco chocolat

Vous pouvez :

  • remplacer la dacquoise coco par un biscuit joconde (en remplaçant les amandes par de la noix de coco en poudre) ou même un sablé breton très fin comme dans cet entremets coco citron vert
  • le chocolat noir par du chocolat au lait tant dans la ganache coco chocolat que dans la coque qui recouvre
  • la chantilly par de la chantilly coco

Que faire avec le reste de jaunes d’oeuf ?

À part badigeonner une brioche ou des biscuits ;-), vous pouvez réaliser :

Entremets coco chocolat bounty sans gluten
Entremets coco chocolat façon Bounty, très facile et sans gluten
Entremets coco chocolat recette sans gluten

Entremets coco chocolat façon Bounty

Type de plat: Dessert, Entremets
Cuisine: Française
Temps de préparation: 30 minutes
Temps de cuisson: 30 minutes
Repos: 1 day
Portions: 6 personnes
Auteur: Edda Onorato
Un gâteau facile, gourmand, qui fait son effet et sans gluten. Composé de dacquoise coco, ganache chocolat coco et d'une mousse aérienne coco. Un régal !
Imprimer la recette

Ingrédients

  • INGRÉDIENTS

BISCUIT DACQUOISE AU COCO (il en restera)

  • 60 g noix de coco râpée
  • 60 g sucre glace
  • 2 blancs oeuf 60 g
  • 1 zeste citron vert

GANACHE COCO CHOCOLAT

  • 150 g chocolat noir à 64% ou 70%
  • 16 cl de crème de coco

MERINGUE ITALIENNE :

  • 2 blancs oeufs 60 g
  • 120 g sucre
  • 2 càs eau 40 g

MOUSSE COCO (il en restera) :

  • meringue italienne préparée plus haut
  • 1 feuille gélatine 2 g voir 4 g si on souhaite plus de tenue
  • 25 cl coco la crème
  • 22 cl crème fleurette ou de crème liquide entière

Pour l'enrobage (facultatif et voir mes notes)

  • 200 g de chocolat noir ou au lait de couverture
  • 1 càs d’huile neutre ou de beurre de cacao en poudre
  • noix de coco râpée pour décorer

Instructions

INSTRUCTIONS

  • Pour un moule à bûche 25-30×10 cm ou bien comme le mien 9×25 cm. Il vous restera en tous cas un peu de composant (notamment la mousse)
  • Préparer la veille ou l’avant-veille.
  • Préparer la dacquoise plusieurs heures à l’avance (même la veille ou l’avant veille). Préchauffer le four à 180°C. Mélanger la noix de coco et la moitié du sucre glace. Fouetter en neige ferme les blancs d’oeufs en ajoutant en deux fois l’autre moitié du sucre, pour permettre de les structurer. Incorporer délicatement le mélange coco sucre glace. Mélanger par en soulevant la préparation, par mouvements circulaires du bas vers le haut.
  • Etaler l’appareil (pâte à dacquoise) à 1 cm d’épaisseur sur une plaque recouverte de papier cuisson en un moule à entremets carré 20×20 (voir un peu plus 22×22) ou un pentagone (s'il reste de la pâte l'étaler en rectangle). Cuire 12-14 min environ. La dacquoise doit colorer mais pas trop et devenir plus ferme au toucher.
  • Laisser tiédir puis découper soigneusement si besoin. Garder ensuite dans du papier film à température ambiante quand elle a refroidi (si on la fait la veille du montage). L’installer ensuite sur une plaque dans le moule à entremets (sans fond, cercle ou autre).
  • Faire fondre le chocolat haché ou en pistoles au bain-marie ou micro-ondes. Verser en 2-3 fois la crème de coco bouillante sur le chocolat fondu en mélangeant sans incorporer d’air (émulsion). Verser la préparation dans le moule à entremets sur la dacquoise coco. Mettre le tout au congélateur une heure pour laisser figer.
  • La veille, préparer la meringue italienne. Faire chauffer le sucre et l’eau jusqu’à 116°C (en ayant soin d’humidifier les parois de la casserole avec un pinceau humide, pour récupérer les giclements). Si on n'a pas de thermomètre : le sirop doit former de grosses bulles tout en restant transparent (en général le temps qu'on fouette les blancs, le sirop se réchauffe 😉
  • Pendant ce temps, commencer à fouetter les blancs d’oeuf à vitesse moyenne (il vont former de belles bulles) Dès que le sucre a atteint la température, verser le sirop sur le blancs en filet, au centre du bol tout (et si possible pas sur le fouet) en continuant de fouetter à petite vitesse. Après 5 minutes augmenter la vitesse (moyenne) et fouetter jusqu’à refroidissement. La meringue est prête quand elle a un aspect mousseux et forme une pointe sur le fouet (le bec d’oiseau), un aspect de mousse à raser un peu ferme et brillante.
  • Chauffer 50 g de crème de coco et y faire fondre la gélatine. Transvaser et ajouter le reste de crème de coco. Mettre la crème fleurette 5 min au congélateur. Puis la fouetter jusqu’à ce qu’elle soit mousseuse, presque ferme.
  • Incorporer délicatement la meringue italienne puis la crème coco et la crème fouettée, par mouvements circulaires du bas vers le haut.
  • Verser cette mousse dans le moule à entremets au-dessus de la ganache, couvrir de film alimentaire et mettre au congélateur au moins 12h.
  • Le jour J (ou la veille), démouler l'entremets (en passant un sèche cheveux sur les bords ;-). Le poser sur une grille au-dessous d'un grand moule ou d'une plaque et le mettre au frais pendant que l'on fait fondre le chocolat (facultatif et voire mes conseils : mieux vaut le faire pour des entremets individuels.
  • Faire fondre le chocolat au bain-marie avec l'huile ou le beurre de cacao (ou encore mieux au micro-ondes, 700W 30 secondes à la fois pour trois fois et en mélangeant à chaque fois). Prendre l'entremets et verser dessus le chocolat fondu pour le recouvrir en très très fine couche (le reste va couler en bas dans le moule, le récupérer pour une autre préparation). Procéder rapidement. Saupoudrer si l'on souhaite de noix de coco râpée.
  • Délicatement avec une longue spatule transférer l'entremets sur le plat de servir et mettre au frais (si on le consomme dans la journée voire le lendemain. Ceci permettra d'une part au chocolat de figer et d'autre part l'entremets de décongeler à coeur (il faudra 4-6h).
  • Attention, si on opte pour la coque en chocolat, comme indiqué plus haut, je vous conseille vivement ou de couper les tranches encore congelées ou bien de réaliser des entremets individuels en forme de demi-sphère par exemple (dans ce cas il faudra faire un montage à l'envers, voir plus haut).
  • On peut aussi le remettre directement au congélateur (il est encore congelé) et le faire décongeler au besoin. Dans ce cas, je conseille quand même (du vécu) de couper des parts quand elles sont encore congelées et les garder au frais 3h pour les faire décongeler avant de servir (le chocolat est ferme alors que la mousse très mousseuse une fois décongelés du coup tout à tendance à se défaire)
  • Servir frais.

Notes

Conseils :
Conservation : l’entremets sans la couverture chocolatée se conserve trois semaines au congélateur et avec le chocolat dessus, une dizaine de jours (mais comme je vous ai suggéré dans cette option mieux vaut le découper congelé ou réaliser des entremets individuels)
Pour vous organiser :
Déjà vous pouvez tout préparer bien à l’avance et congeler comme indiqué ci-dessus
  • préparer la dacquoise la veille ou l’avant-veille
  • préparer la ganache la veille
  • préparer la mousse la veille
Restes : selon le moule utilisé et le volume, il se peut qu’il vous reste des préparations notamment la mousse et la dacquoise. Utilisez-les dans des verrines (et vous pouvez les congeler sans problèmes).

6 Commentaires

  • Un summum de gourmandise ! Je suis comme vous je réalise une meringue italienne pour la mousse coco. Et ce, depuis que j’zi découvert il y a quelques années l’entremets de Claire Heitzler Cocooning. Belle soirée !

  • 5 stars
    Un pure délice! La finesse et la légèreté de l’entremets qui vient se confronter à l’amertume de la ganache soutenue par le fondant de la dacquoise… Un dessert qui a fait l’unanimité ce soir (recette suivie à la lettre) . Merci à vous pour ce blog! Quand les enfants nous demandent de qui vient la recette et qu’on leur répond « d’Edda » ils savent d’avance qu’ils vont se régaler. Et nous aussi!

    • Merci infiniment Emma pour le retour et tous les détails précis, les instants de vie ! Si contente que vous vous soyez régalés… et d’être un peu avec vous
      Bon dimanche !

  • Hum ! Ça a l’air délicieux. Juste une question : Quelle quantité de crème de coco faut-il mettre dans la mousse ? Dans la liste des ingrédients vous écrivez 25l puis dans le déroulé de la recette 50 gr. Ou bien j’ai mal compris ? Merci beaucoup ☺️

    • Bonjour Lauren,
      Ravie que ça vous fasse envie ! Le reste de crème est ajoutée à celle qui a été chauffée avec la gélatine, c’est indiqué juste après au point 8 😉
      Bon entremets !

Commenter

Evaluation de la recette




Partagez
Tweetez
Enregistrer