Bébé & enfant Brunch Cake Desserts Recettes de cuisine Régimes & occasions

Gâteau renversé aux prunes

Gateau renverse prunes recette facile
Gâteau renversé aux prunes, facile et gourmand

Le gâteau réconfortant du début de l’automne avec ce fruit qui vit sur les deux saisons que j’aime tant. Je vous propose un gâteau renversé aux prunes avec des petits plus dans la pâte (comme des amandes, des noix pour la surprise croustillante et rustique et une touche de cannelle). Simple, essentiel et élégant à la fois. J’ai utilisé ma base de gâteau fétiche celle du gâteau renversé à l’orange. Parfait pour conclure un repas d’automne.

Comment réaliser un gâteau renversé aux fruits ?

Vous avez deux bases :

  • du caramel et des fruits que l’on mets au fond du moule (qui sera renversé ensuite pour les faire apparaître en premier)
  • une base de gâteau type quatre quarts (un peu modifié moins sucré et moins beurré)

Comment réussir le caramel à mettre sur le fond du moule ?

C’est très simple, ne fuyez pas même si le caramel vous fait peur (comme à moi pendant des années, je sautais toutes les recettes avec du caramel 😉 :

  • il faut verser une couche homogène et pas trop fine de sucre dans casserole
  • laissez cuire à feu doux (il faut un peu de patience au début) afin que le sucre fonde, il va devenir liquide transparent puis va colorer vite. Ne faites rien, mais une fois doré, versez-le immédiatement dans le moule (autrement il va figer à nouveau).

D’autres recettes de gâteaux renverséx

Suggestion d’un menu d’automne qui précède ce gâteau

Entrée

Plat

Gateau renverse prunes recette facile

Gâteau renversé aux prunes et aux noix

Type de plat: Dessert
Cuisine: Française, Italienne
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 40 minutes
Portions: 6 personnes
Auteur: Edda Onorato

Un délicieux gâteau moelleux, fruité et très facile à réaliser. Parfait pour le goûter ou comme dessert.

Imprimer

Ingrédients

  • 3 oeufs entiers : 150-160g sans la coquille
  • 120 g farine
  • 50 g amandes en poudre
  • 100 g sucre glace ou en poudre
  • 100 g beurre fondu
  • 60 g noix coupées en morceaux
  • 50 g yaourt ou crème fraîche épaisse
  • 1 petite càc levure chimique ou de bicarbonate alimentaire ou de poudre à lever
  • 1 càc cannelle

Pour le caramel et les fruits

  • 400 g environ prunes noires, jaunes, rouges… j'ai utilisé des quetsches
  • 100 g sucre

Instructions

  1. Préchauffer le four à 170°C (chaleur tournante). Dénoyauter les prunes et les couper en deux.

  2. Beurrer un moule rond de 20 cm de diamètre en métal (idéal) et poser sur le fond un disque de papier cuisson (cela facilitera le démoulage).

  3. Préparer le caramel. Répartir le sucre sur une petite casserole à fond épais et le faire fondre à feu doux jusqu'à ce qu'il devienne liquide légèrement brun (au début cela prend du temps puis dès qu'il fond il bruni vite). Verser 2 càs d'eau (attention aux giclements éloignez-vous) puis mélanger.

  4. Verser la caramel sur le fond du moule, le répartir très rapidement car il va figer vite. Poser dessus les prunes côté bombé vers le bas, le caramel. Serrez bien les fruits les uns à côté des autres.

  5. Dans un saladier ou la cuve d'un robot, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils deviennent mousseux et clairs (il faudra 5 à 10 min). Ils doivent presque doubler de volume.

  6. Mélanger la farine avec le bicarbonate et les amandes. Mélanger le beurre et la cannelle.

  7. Incorporer le mélange de farine délicatement en soulevant la préparation (avec une spatule ou encore mieux une écumoire). Ajouter ensuite le beurre fondu et mélanger toujours délicatement (pour conserver l'air incorporé dans les oeufs ce qui va donner du moelleux).

  8. Verser cette pâte sur les prunes, enfoncer les noix dans la pâte et enfourner, côté bas du four, pendant 30-35 min voire 40. La pâte doit gonfler et dorer, en enfilant un cure-dent au centre (sans toucher les fruits), il doit ressortir sec.

  9. Laisser à peine tiédir puis démouler rapidement (autrement le caramel va figer).

  10. Déguster tiède ou à température ambiante avec du yaourt à la grecque ou du fromage blanc saupoudré de cannelle.

Notes

Conseils :

Conservation : ce gâteau se conserve un ou deux jours, sous cloche, sachant qu’il aura tendance à sécher sur le dessus. Je vous conseille de mettre un peu de confiture de quetsche ou même de griottes dessus (le gâteau est peu sucré, cela ira bien).

Avec quoi servir ce gâteau ? Ici j’ai fait simple en optant pour du yaourt et de la cannelle mais une glace à la vanille ou une glace au miel et cannelle seront parfaites, ou bien une glace à l’amande ou à la cardamome (si vous mettez de la cardamome aussi dans le gâteau).

20 Commentaires

    • Bonjour Bernard,
      Oui c’est possible (en principe le silicone va jusqu’à 200°C il me semble) par contre il faudra un peu modifier les temps de cuisson plus longs et sans la légère croûte extérieure (l’idéal est toujours un moule en métal 😉

  • 5 stars
    Bonjour Edda.
    Humm … un bon gâteau qui va bientôt réchauffer nos après-midi à l’heure du thé !
    Et merci pour le rappel du gâteau renversé à l’orange. Je l’ai souvent fait l’hiver dernier, il a eu beaucoup de succès…. à refaire bientôt 🌞
    Bonne journée.

  • J’avais adoré gateau renversé a l orange sanguine, je sens que je vais aussi aimer celui aux prunes. J’aime beaucoup l’automne qui nous propose de beaux produits : potimarrons, cèpes, figues, prunes, noix, pommes, poires. De quoi se regaler😉

  • 5 stars
    Merci de cette belle recette qui nous invite à rentrer dans l’automne vous parlez du gâteau à l’orange… orange sanguine qui m’interpelle.
    Pour l’instant on ne trouve que les oranges classique peut-on le réaliser , avec celles-ci ?
    Est-ce que le goût n’est pas amoindri ?

    Merci en tout cas de nous régaler autant belle journée à vous

    • Bonjour Lisa,
      Avec plaisir !
      En ce moment les oranges ne sont pas très très parfumées, j’attendrais un peu à votre place 😉
      Belle journée et encore merci pour vos mots !

  • Merci Edda, pour cette recette si bien détaillée qu’il est presque impossible de la rater ! Nous nous sommes régalés, ce petit parfum de cannelle allait tellement bien avec les prunes, et la pâte est légère ! J’ai eu juste un petit problème avec le caramel en le faisant avec le sucre à sec, peut-être une casserole trop petite…

    • Un grand merci Fanny pour le retour détaillé et l’enthousiasme, si contente !
      Quel problème avez-vous rencontré avec le caramel (il ne fondait pas ou trop vite… ?) quel type de casserole avez-vous utilisée ?

      • 5 stars
        J’ai utilisé une casserole en fonte mais d’un petit diamètre et le sucre cristallisait mais ne caramélisait pas, j’ai obtenu du caramel dès que j’ai ajouté de l’eau, mais il est resté des particules dures de sucre que j’ai éliminées après démoulage.

        • Bonjour Fanny,
          Merci pour les détails ! En fait la fonte n’est pas le matériau idéal pour le caramel, si un trop petit diamètre : d’une part car elle répand lentement la chaleur (un peu trop d’ailleurs c’est super pour les mijotés) alors que le caramel a besoin de chaleur immédiate et ensuite si la casserole est trop petite l’épaisseur du sucre ne va pas permettre qu’il fonde de manière uniforme.
          En principe il doit vraiment fondre complètement (liquide). On peut ajouter de l’eau pour diluer mais le principe est le même, c’est le sucre qui fond pour la température et parce qu’il perd tout l’eau.
          En tous cas, je suis contente que le gâteau vous ait plu !
          Belle journée

  • Bonjour,
    Quel est l’intéret de mettre de l’eau dans le sucre fondu au moment de la préparation du caramel ? J’arrive au sucre fondu lisse, brun comme il faut, et dès que j’ajoute de l’eau j’ai de gros grumeaux que je ne peux plus étaler dans le moule… on ne pourrait pas zapper l’étape de l’eau ?

    • Bonjour Mathilde,
      C’est pour diluer la quantité de caramel et permettre une meilleure répartition… Et il faut attendre que l’eau refonde avec le sucre avant de verser. Il y a des grumeaux au début c’est normal comme quand on réaliser une sauce au caramel et on ajoute un autre élément de plus pas à la même température, mais après au vu de la température et en mélangeant cela redevient homogène.
      https://www.undejeunerdesoleil.com/2016/10/creme-caramel-deux-recettes-trois-astuces.html
      https://www.undejeunerdesoleil.com/2014/09/sauce-caramel-beurre-sale.html
      En tous cas vous pouvez omettre l’eau : ce sera plus dense, le caramel va figer plus vite et ce sera plus difficile à verser uniformément mais ça marche aussi 😉
      Bonne après-midi

      • Merci de votre retour. J’ai eu des bulles, encore des grumeaux, en réchauffant un peu, beaucoup, trop… je vais suivre vos conseils et creuser tout ça pour le prochain gâteau renversé. Merci pour ces belles et savoureuses recettes, je découvre ici des associations que je n’aurai pas tenté sinon. Par ailleurs, en cette saison automnale, si l’envie vous prend d’élaborer une recette de pesto aux noix, je suis preneuse 😉 j’ai goûté le meilleur de ma vie sur le marché couvert de Florence sans jamais réussir à l’égaler. Bien cordialement.

  • 5 stars
    Bonjour Eda ,

    une fois de plus je vous adresse mes remerciements pour une une de vos multiples et si délicieuses recettes – votre site qui est un des plus beaux sur le plan esthétique mais aussi un des plus techniques qui facilite la réalisation par un descriptif très détaillé est vraiment pour moi UNE MINE D’OR .
    J’ai réaisé cette tarte renversée , facilement car vous expliquez parfaitement le processus , avec des quetsches et le résultat est vraiment délicieux – C’est tellement valorisant de réussir une recette qui en plus est délicieuse à la dégustation .
    UN GRAND MERCI ET SURTOUT UN GRAND BRAVO POUR CE QUE VOUS NOUS OFFREZ

    Jean-Jacques ZURINI

Commenter

Evaluation de la recette




Partagez
Tweetez
Enregistrer