Italie Pasta & risotto Recettes de cuisine Salades Végétarien

Salade de pâtes tomates mozzarella (alla checca)

Salade de pâtes tomates mozzarella (alla checca)
Salade de pâtes tomates mozzarella (alla checca)
La pasta alla checca est une salade de pâtes tomates mozzarella basilic fraîche, parfumée et essentielle qui a bercé toute mon enfance et mon adolescence (c’est d’ailleurs un des premiers plats d’étudiants). Avec les trois ingrédients symbole de l’Italie, comme la salade caprese ou le gratin de pâtes tomates mozzarella.
Il s’agit d’une recette typique de Rome (comme la carbonara, l’amatriciana…) que l’on déguste en été, souvent le soir en terrasse ou dans le jardin quand la chaleur s’est un peu calmée, l’air est tiède, les dernières lueurs du jour toutes douces et toute le monde papote en souriant. La dolce vita avec une salade de pâtes si si c’est possible. Et très souvent servie aussi lors des buffets (je ne compte plus le nombre de fêtes, dès le mois de mai jusqu’en septembre, où je l’ai dégustée) ou au retour de plage.

Et quand on a envie d’un peu de légèreté, d’Italie, de souvenirs d’une époque de jeunesse et d’insouciance, je prépare cette salade.
L’origine du nom est un peu mystérieuse, il s’agit probablement de l’invention ou improvisation d’une cuisinière (à la maison en trattoria) qui s’appelait Francesca (Checca est la diminutif de Francesca).
Le grand secret, comme vous pouvez l’imaginer, est la qualité des ingrédients (notamment des tomates !) et des petits plus dans le procédé que je vous livre ici (et que l’on ne vous donne pas toujours), afin d’être sûr que les pâtes sont bien assaisonnées.
Et voilà de quoi égayer simplement un repas d’été.
Salade de pâtes tomates mozzarella (alla checca)
Salade de pâtes tomates mozzarella comme à Rome
Salade de pâtes tomates mozzarella basilic (pasta alla checca) (pour 4 personnes)

  • 380 g de pâtes (pour les salades, sauf exception,je préfère des pâtes courtes qui « tiennent’ mieux) penne, farfalle, mezzi rigatoni (comme ici), radiatori… mais on peut aussi utiliser des spaghetti ou des linguine
  • 500 g de tomates cerises coupées en deux ou des bonnes tomates en grappe coupées en gros morceaux
  • 250 g de mozzarella (fior di latte, c’est à dire au lait de vache ou mozzarella au lait de bufflonne) de la meilleure qualité et fraîcheur possible, à température ambiante et égouttée
  • une vingtaine de feuille de basilic
  • 2 gousses d’ail coupées en deux
  • huile d’olive vierge extra (on peut aussi utiliser de l’huile au basilic recette ICI)
  • sel et poivre

1. Dans un grand saladier, mettre l’ail légèrement écrasé et les tomates. Verser 8 càs d’huile d’olive, la moitié des feuilles de basilic ciselées, saler et poivrer. Mélanger et laisser mariner ainsi à température ambiante pendant la cuisson des pâtes.
2. Porter à frémissement un grande quantité d’eau puis la saler. Y verser les pâtes et laisser cuire le temps indiqué sur le paquet (ou une minute en moins*) en remuant de temps à) autre pour éviter qu’elles n’attachent. Verser 3 càs de d’eau de cuisson dans la marinade des tomates.
Pendant ce temps couper les mozzarella en gros dés
3. Égoutter rapidement (en gardant un peu d’eau de cuisson) et verser dans le saladier avec les tomates. Mélanger rapidement de manière à enrober les pâtes de jus puis rectifier l’assaisonnement. Laisser légèrement tiédir 3 à 4 minutes (ça va vite) puis ajouter la mozzarella, le reste de basilic et mélanger à nouveau.
Déguster tiède, à température ambiante ou même frais. On peut retirer l’ail juste avant de servir.
Conseils :
Conservation : cette salade se conserve 4 à 5 heures à température ambiante (s’il ne fait pas trop chaud), recouverte de film alimentaire. Mélangez-la de temps à autre et si besoin ajouter encore un peu d’huile avant de servir. Vous pouvez aussi la conserver un jour au frais, toujours recouverte de film alimentaire. Sortez-la 5 à 10 minutes avant de servir (à moins qu’il fasse très chaud et vous la souhaitez froide… mais on sentira moins ses parfums
– * Si la marque de pâtes est de qualité et elles tiennent bien la cuisson (cela dépend aussi des formats…), vous pouvez simplement respecter les temps indiqués. Si c’est « moyen », vous avez un doute ou il s’agit de pâtes longues (elles cuisent souvent plus vite), diminuez d’une minute et égouttez tout de suite.
– Sachez en tous cas, comme dans toutes les salades de pâtes (mais ceci vaut aussi pour les pâtes gratinées) que la texture ne sera jamais parfaitement al dente comme si elles étaient immédiatement égouttées et dégustées. C’est normal, elles seront légèrement moins fermes, et les italiens les aiment aussi ainsi quand il s’agit de salade. C’est chimique, et c’est le compromis pour avoir des pâtes froides.
– Je vous ai donné la recette originale, traditionnelle, que j’ai toujours connue depuis mon enfance. Comme vous pouvez remarquer, il y a très peu d’ingrédients ultra frais. Sa force est la qualité des ingrédients. 
– Cela étant dit vous pouvez bien sûr apporter des plus ou des variantes en remplaçant la mozzarella par la burrata par exemple (mais ce sera plus aqueux), en ajoutant 1 ou 2 filets d’anchois à la marinade ou même de la colatura di alici ou d’autres herbes ou 1 à 2 càs de parmesan toujours avec les tomates. Vous pouvez aussi ajouter des olives mais là, le plat sera différent.
– En général cette salade de pâtes se déguste tiède ou froide, en été, par grosses chaleurs (et à Rome on est servi 🙂 mais c’est aussi très bon tiède-chaud servi immédiatement avec la mozzarella qui fond un peu au contact avec les pâtes chaudes tout juste égouttées.
– Si le monde de la pasta vous fascine, découvrez mon livre 1001 secrets d’une italienne pour cuisiner les pâtes où je vous livre toutes les astuces, les secrets, les tours de mains pour les pâtes fraîches ou sèches, les ingrédients et plus de 70 recettes pour tous les goûts et les occasions

17 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer