Bébé & enfant Italie Lombardie (Milan) Plats Recettes de cuisine Régimes & occasions Rome (Latium) Viandes

Piccata de poulet (recette et vidéo)

Piccata poulet recette italienne video pas a pas
Piccata de poulet (avec sauce au citron à tomber) : la recette rapide et la vidéo

Nous raffolons de cette recette et toutes celles de ce genre comme le poulet sauté au citron, le poulet sauté aux agrumes… C’est mon plat sauve repas, rapide, délicieusement acidulé avec cette âme italienne qui me ressemble. Voici donc la piccata de poulet ou le poulet au citron à l’italienne avec en plus la vidéo pas à pas. Du poulet, du citron, des câpres, une sauce fraîche et à tomber… ! Je suis sûre que ce plat va devenir un classique chez vous aussi.

Je vous avais déjà proposé la piccata de veau (scaloppine al limone) qui est la recette originale et traditionnelle plus essentielle et surtout avec la viande de veau très aimée par les italiens (pensez aux saltimbocca, à l’osso-buco…). De plus il s’agit d’une recette minute avec le secret (comme souvent dans la cuisine asiatique par exemple 😉 des morceaux de viande très fins. Les italiens adorent. Et à l’origine cette découpe (et le fait d’écraser la viande) servait à rendre plus tendre la viande d’animaux adultes voire vieux (qui avaient travaillé longuement). Cette affinité avec ce qui est fin est restée.

Quels sont les ingrédients de la piccata de poulet ?

La piccata à la base est une sauce avec du citron et les sucs de viande. En général on réalise cette préparation avec du veau (surtout à Milan) et à l’origine sans les câpres comme dans le recette de piccata de veau (scaloppine al limone) donnée sur le blog mais le poulet s’est de plus en plus répandu. Il vous faudra donc :

  • du blanc de poulet (si possible de qualité et fermier, il aura un meilleur goût et ne va pas être aqueux ;-). C’est le morceau de poulet qui fonctionne le mieux et un bon substitut du veau de la recette originale
  • des citrons : on utilisera bien sûr le jus mais aussi des tranches qui vont apporter un parfum supplémentaire (l’écorce contient des huiles essentielles)
  • du bouillon de volaille ou végétal ou bien du vin blanc sec
  • de la farine pour enrober le poulet (la touche importante pour la réussite voir plus bas)
  • des câpres : ils vont vraiment donner cette touche en plus indispensable et son caractère italien 😉 Dans l’idéal, il faudrait utiliser des câpres au sel (de Salina par exemple, au large de la Sicile hi hi) et les faire tremper une bonne heure dans de l’eau tiède. Dans ce cas, ne salez pas la viande après cuisson. Autrement, utilisez des câpres au vinaigre plus faciles à trouver partout (mais on sentira moins le goût de câpre).
  • de l’huile d’olive
  • du beurre (il n’est pas toujours présent mais avec c’est meilleur)
  • du sel et du poivre (ce dernier est facultatif)
  • persil plat (facultatif aussi mais très bienvenu)

Quel est le rôle de la farine ?

La farine a plusieurs rôles (c’est pourquoi je vous suggère vraiment de ne pas l’omettre). Si vous souhaitez un plat sans gluten remplacez par de l’amidon de maïs ou de la fécule de pommes de terre

  1. elle protège la viande en cuisson
  2. elle réagit avec l’huile chaude permettant une meilleure réaction et une jolie croûte
  3. elle va contribuer (légèrement) à épaissir un peu la sauce en la rendant fluide (et non liquide)

Comment cuire le poulet ?

  • Tout d’abord diviser le blanc de poulet en deux puis coupez-les dans le sens de l’épaisseur de manière à obtenir quatre tranches de même épaisseur plus ou moins. Vous pouvez demander à votre boucher de l’ouvrir ou bien acheter des tranches déjà coupées.
  • utilisez une poêle ou une sauteuse en métal, en inox (de la meilleure qualité possible), c’est l’idéal : elle conduit mieux la chaleur et surtout permettra de réaliser une petite croûte (et il y aura une meilleure réaction de Maillard)
  • faites cuire 5 minutes environ sur feu vif (après à vous d’adapter la ‘vivacité’ selon votre feu et votre poêle) afin qu’une petite croûte se forme et puis retournez et laisser cuire au moins 4 minutes de l’autre côté. Il faut que ce soit cuit à coeur mais pas trop non plus de manière à garder du moelleux à coeur.

Les astuces pour une sauce au citron délicieuse

  • utilisez des tranches de citron et du jus de citron
  • déglacez avec du bouillon de volaille ou végétal ou du vin blanc sec
  • ajoutez les câpres (pour la texture, la note végétale et l’acidité)
  • ajoutez du persil plat pour la fraîcheur et le côté herbacé qui se marie bien au citron
Poulet piccata sauce citron recette rapide video
Poulet en piccata, la recette facile, les astuces et la vidéo

Que servir avec le poulet piccata ?

1. Salades

2. Légumes cuits

D’autres recettes rapides avec le poulet

Poulet piccata sauce citron recette rapide video

Piccata de poulet

Type de plat: Viande
Cuisine: cuisineitalienne
Temps de préparation: 10 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes
Portions: 2 personnes
Auteur: Edda Onorato
Un délicieux plat italien avec une sauce au citron à tomber. la recette rapide et la vidéo pas à pas pour vous régaler.
Imprimer la recette

Ingrédients

  • 360 g poulet blancs (cela équivaut à un blanc entier environ), à faire couper en 4 fines tranches
  • 2 citrons jaunes non traités si possible + 1/2 citron pour servir
  • 1 louche bouillon de volaille ou végétal
  • 2 càs câpres dans l'idéal au sel et dessalées ou bien au vinaigre
  • farine
  • 20 g beurre
  • huile d'olive vierge extra
  • sel
  • poivre (facultatif)
  • persil plat (facultatif)

Instructions

  • Lave les citrons et couper la moitié d'un citron en tranches fines. Presser le reste en jus et verser dans un verre.
  • Couper le blanc en quatre tranches de même épaisseur environ : il faut couper dans le sens de la longueur pour l'ouvrir en deux et puis découper en quatre partie. On peut demander au boucher de le faire ou bien acheter des tranches déjà coupées (si trop épaisses, les aplatir, en le recouvrant de film alimentaire, en battant avec une casserole 😉
  • Verser 4-5 càs de farine dans une assiette plate. Saler les tranches de poulet et les passer dans la farine, des deux côtés, pour les enrober. Secouer ensuite un peu pour retirer l'excédant de farine. On peut aussi mettre dans la farine dans une boîte hermétique avec les blancs de poulet et secouer.
  • Dans une sauteuse ou une poêle à fond épais (de qualité), verser 4 càs d'huile environ. Faire légère chauffer à feu moyen puis ajouter les quatre escalopes de poulet. Laisser cuire 5 minutes environ afin qu'il se forme une croûte dorée et que la viande se détache facilement du fond.
  • Retourner la viande et laisser cuire 4 minutes environ (voir un peu plus) toujours pour faire dorer. Attention à ne pas trop cuire ni colorer, la viande doit être cuite à coeur mais reste juteuse, moelleuse.
  • Retirer la viande et la mettre sur une assiette.
  • Dans la même sauteuse, avec le reste des sucs de viande qui se sont formés, verser le jus de citron, le bouillon et ajouter les tranches de citron et les câpres. Laisser cuire 5 minutes environ, à feu vif, et en surveillant, afin que la sauce se réduise et épaississe légèrement. elle doit être fluide (donc ni trop liquide, ni trop épaisse). Ajouter le beurre, laisse cuire encore une minute.
  • Eteindre, ajouter la viande à la sauce et l'enrober.
  • Saler, poivrer et servir chaud avec du persil plat et si l'on souhaite, avec des tranches fraîches du demi citron supplémentaire.

Video

Notes

Conseils :
Conservation : il s’agit d’un plat minute qui donne donc le meilleur de lui-même tout juste préparé, notamment pour la texture parfaite de la viande. Cela étant dit vous pouvez le préparer un peu à l’avance, une ou deux heures, et puis le réchauffer à la poêle (sans trop cuire) peu avant de servir.
Variantes :
  • la recette d’origine et traditionnelle : elle se fait avec des escalopes de veau (très très fines, vous avez la recette de la piccata de veau sur le blog) de la farine, du vin blanc ou du bouillon, de l’huile ou du beurre clarifié (très utilisé en Lombardie où l’huile d’olive ne se produit pas 😉 et du jus de citron. Pas de câpres, pas d’herbes et pas citron en tranches… C’est déjà très bon ainsi mais la version ici est encore plus séduisante.
  • vous pouvez omettre les câpres (mais je vous le déconseille c’est un plus incroyable) et le persil plat. Dans la sauce vous pouvez aussi omettre le beurre
  • remplacez le citron par un mélange de citron et d’orange ou même de pomelo rose (mais que le jus pas les tranches).

La recette et les astuces sont inspirés d’un très bon livre « scientifique » sur la viande écrit par un chimiste italien (précis et très sympathique, pédagogique), Dario Bressanini, La scienza della carne, la chimica della bistecca e dell’arrosto. Si vous comprenez l’italien je vous le recommande vivement, il décortique tout et donne de bonnes bases, tout comme son autre livre sur la pâtisserie dont je vous ai parlé La scienza in pasticceria, le basi : la chimica del bignè. Et d’ailleurs en passant, il en publié un autre sur les légumes, je pense que vais l’acheter 😉

38 Commentaires

Commenter

Evaluation de la recette




Partagez
Tweetez
Enregistrer